William Ruto, vice-président kenyan

Un projet de zone économique spéciale (ZES) a été lancé vendredi 7 juillet au Kenya. Cette ZES devrait attirer environ 2 milliards de dollars d’investissements étrangers, selon les autorités kényanes.

« Le projet est une coentreprise entre la société kenyane Africa Economic Zone et le groupe chinois Guangdong New South », a déclaré le vice-président kenyan William Ruto en marge de la cérémonie d’inauguration.

La phase I du projet comprend un parc industriel de 700 acres qui abrite les entreprises des secteurs agro-alimentaire, chimique et de construction, selon M. Ruto. La phase II vise les entreprises technologiques, tandis que la phase III se concentrera sur le secteur de l’hôtellerie.

Le projet a été rendu possible après la signature d’un accord entre les entreprises kenyanes et chinoises en Chine lors du forum de la « Ceinture et la Route » pour la coopération internationale.

Au Kenya, le gouvernement kenyan avait envisagé d’établir les ZES depuis 15 ans, mais les installations ne pouvaient être autorisées que maintenant dans le pays suite à la promulgation de la loi ZES en septembre 2015.

Pour l’Etat, la ZES améliorera  le niveau de vie des citoyens kényans mais permettra également d’élargir la création d’emplois et les opportunités de création de richesses, en particulier chez les jeunes.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser