Fadhel Abdelkafi, ministre des Finances par intérim

L’Etat tunisien vient de signer un important accord financier avec les banques opérant dans le pays. Cet accord signé jeudi 6 juillet portant sur une valeur de 250 millions d’euros prend la forme d’un « crédit syndiqué » avec un taux d’intérêt de 2% en cas de remboursement en bloc (par facilité de paiement) et 2,25% en cas de remboursement in fine (en une seule fois).

Selon le ministre des Finances par intérim Fadhel Abdelkafi, l’Etat salue l’engagement des banques. Il leur a exhorté à soutenir les finances publiques car selon le ministre, les besoins de l’Etat avoisinent  les 8,5 milliards de dinars (environ 3 milliards d’euros).

« Ce prêt va de pair avec l’intention de diversification des sources de financement du budget de l’Etat tunisien outre l’appui au budget de l’Etat pour l’exercice 2017 », a-t-il souligné.

« Ce crédit syndiqué est l’une des options de l’Etat pour éviter l’emprunt et le financement extérieur », a commenté le directeur général des réserves et des marchés à la Banque centrale de Tunisie (BCT), Bachir Trabelsi, en marge de la cérémonie de signature de l’accord.