Le patronat et les autorités boursières en Algérie vont organiser, le jeudi 13 juillet 2017 à l’Assemblée nationale populaire (APN), un événement de sensibilisation et d’information en vue de promouvoir le financement des startup à travers le marché des capitaux.

Durant l’événement qui vise la redynamisation de la bourse d’Alger, les organisateurs trouveront des réponses à ces questions suivantes : Que représente le marché boursier pour le financement des jeunes pousses? Comment peuvent-elles y mobiliser des fonds en vue d’accroître leur business ? Quels y sont leurs avantages ?

Cette manifestation entre dans le cadre de la conférence organisée par la section jeune du Forum des Chefs d’Entreprises (Jil’FCE) -principale organisation patronale algérienne- en partenariat avec la bourse d’Alger et la Wilaya d’Alger.

Placé sous le thème : « La bourse d’Alger et les start-ups », l’événement se veut sensibilisateur et informateur pour les start-ups algériennes quant à l’alternative que représente le marché boursier pour le financement de leurs activités.

Lancée en 1997, la bourse d’Alger est restée en 20 ans l’une des plus petites places africaines, avec seulement cinq entreprises cotée.

Selon les experts, cela est dû à la sur-liquidité qu’a connue le secteur bancaire local au début des années 2000 qui poussait les banques à octroyer aux entreprises des crédits à des taux bonifiés.