Spécialisée dans la banque en ligne, Koosmik lance son offensive en Afrique. Ainsi, pour consolider son projet africain, la start-up luxembourgeoise a révélé, mercredi 5 juillet, avoir levé  un fonds d’un million d’euros. 

Ce montant levé auprès d’investisseurs publics et privés permettra à Koosmik de s’attaquer au marché de l’Afrique francophone de l’Ouest qui dispose d’un «fort potentiel».

Dans la communication de la banque mobile, il est indiqué que le déploiement devrait débuter par le Togo. Koosmik souhaite consolider une première présence locale à Lomé et concentrer ses efforts de manière optimale pour obtenir le plus de traction possible sur les 18 prochains mois.

Cette levée de fonds devrait permettre à la start-up non seulement de finaliser l’obtention d’agréments et de licences auprès du superviseur luxembourgeois mais également de s’étendre plus largement sur les pays d’Afrique francophone de l’Ouest.

Selon Koosmik, cette région de l’Afrique représente un espace économique de plus de 85 millions d’habitants de plus en plus connectés, mais toujours autant exclus du système bancaire.