Notre article “Quand les filiales de BOA  font monter la mousse” a soulevé beaucoup de commentaires dans la communauté des boursicoteurs.  Voici les explications d’un broker qui a requis l’anonymat. 

 

D’un point de vue fondamental , ces opérations n’ont aucune incidence sur la capacité des BOA à générer plus de résultat ni à réduire  leur risque opérationnel et leur risque de marché.
-De même la cotation ex droit  théorique au lancement de l’opération annule toute incitation liée au prix . Exemple  : le cours de BOA CI avant l’opération d’attribution gratuite était de 178 000F. Dès l’attribution d’une 1 nouvelle action supplémentaire pour une anciennement détenue , le prix Ex droit d’attribution  ( Nouveau prix de cotation)  est de : 178 000 / 2 soit :  89 000F . Si l’on raisonne à toute chose égale par ailleurs  et sur une base rationnelle , ces opérations ne doivent avoir aucun impact sur le cours de Bourse.

L’incidence ou non de ces opéeations sur les fonds propes

A toute chose égale par ailleurs, Ces opérations n’ont pas d’incidence sur  le niveau de fonds propres. Ceux-ci étant composés du capital , des réserves  , des reports à nouveau. Cette opération transfère le report  à nouveau et les réserves  libres vers le capital. C’est un jeu à somme nulle  au sein des fonds propres.  Il y a réduction du BPA de moitié  ( ex BOA Ci ), mais puisque le nombre d’actions double , il y a une incidence neutre pour l’actionnaire.

Supposons qu’avant l’opération une personne détienne 1 action avec un BPA =  50  . Après l’opération le BPA passera à 25 mais le même actionnaire aura en contrepartie deux actions donc au final toujours 50 de bénéfice.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser