Le Japon va mobiliser « jusqu’à 6 milliards de dollars » en faveur du continent africain dans le cadre du Japan-Africa Energy Initiative (JAEI). Il s’agit d’une initiative en appui au New Deal de la BAD sur l’énergie qui vise à atteindre l’accès universel à l’électricité en Afrique d’ici 2025 en utilisant les sources d’énergie disponibles et les technologies les plus avancées.

Le gouvernement japonais et la BAD ont signifié à cette fin une lettre d’intention ce 3 juillet dernier, en marge du Sommet de l’Union africaine tenu Addis-Abeba, en Ethiopie.

L’objectif visé est de fournir des financements « concessionnels et non concessionnels » à des projets portés aussi bien par le secteur public que privé et concernant « une variété d’opérations énergétiques qui soutiendront la fourniture d’électricité pour les logements, les écoles, les hôpitaux, l’agriculture, les industries et la cuisine écologique » note la BAD dans son communiqué.

Les premiers financements pourront être effectifs dans le courant de la fin de l’année.

Il faut rappeler que c’est à la suite des discussions engagées par les dirigeants africains lors de la sixième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-VI) tenue à Nairobi en 2016, et après une visite président de la Banque, Akinwumi Adesina, que le Japon a confirmé son engagement à soutenir le développement de l’initiative JAEI.