Par Mariata DIENG 

Poignée de mains entre le PDG de Total Patrick Pouyanné et le président iranien Hassan Rohani, lundi à Téhéran

Le groupe Total a signé, ce lundi, 3 juillet à Téhéran, un accord de 2 milliards de dollars (1,76 milliard d’euros) pour exploiter un important gisement pétrolier dénommé Pars Sud.

Situé dans le golfe arabo-persique et partagé avec le Qatar, Pars Sud est le plus gros gisement gazier de la planète.

Total s’est allié, pour ce deal, au groupe Chinois CNPCI, dans un consortium dont il détient la majorité. En échange d’un investissement de 800 millions d’euros (à due proportion de sa participation dans le consortium), Total obtient le droit d’exploiter, durant vingt ans, ce gisement gazier destiné à alimenter le marché intérieur iranien.

La production devrait débuter en 2021 et pourrait atteindre, en vitesse de croisière, 400 000 barils équivalents pétrole par jour.