Institué en 2013, un an après l’avènement au pouvoir du Président Macky Sall, le programme national de bourses de sécurité familiale constitue un investissement lourd pour l’Etat du Sénégal. 

D’après la déléguée générale à la Protection sociale et à la Solidarité nationale, Anta Sarr Diacko, ce programme a octroyé 30 milliards de francs CFA (environ 45 millions d’euros) à 300.000 ménages pauvres par an.

La déléguée générale qui intervenait en marge d’un forum économique organisé samedi 01 juillet, a laissé entendre que ce programme social veut rendre autonome les groupes vulnérables. Il permettra également de lutter contre les inégalités sociales.

A noter que le paiement des bourses de sécurité familiale a démarré en septembre 2013 à Thilmakha, village situé dans la région de Thiès. Ainsi, plusieurs ménages vivant dans l’extrême pauvreté, ont été retenus pour une durée de cinq ans, durant lesquels ils percevront tous les trimestres, une allocation de 25 000 francs CFA (environ 38 euros).

 

 

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser