L’Afrique du Sud dévoilera un plan d’action le 7 juillet prochain pour stimuler sa croissance économique à 6%, a déclaré le ministre des Finances, Malusi Gigaba, lundi 3 juillet, lors d’un événement marquant le lancement de la saison de dépôt des impôts dans l’économie la plus industrialisée d’Afrique.

L’économie sud-africaine a chuté de 0,3% au trimestre précédent, liée à la pression sur le Président Jacob Zuma qui avait licencié, en mars dernier, Pravin Gordhan, ex-ministre des finances. Ce licenciement avait poussé certains investisseurs à émettre des doutes sur la situation économique du pays.

C’est en sens que la note de crédit de l’Afrique du Sud a récemment été dégradée par les agences de notation, S&P Global Ratings et Fitch.

Pour l’actuel ministre des Finances, le plan d’action s’appuierait sur les questions soulevées par les investisseurs et les agences de notation.

Ainsi, le commissaire du Revenu sud-africain (SARS), Tom Moyane, a soutenu lors du même événement que le ministre des finances était convaincu d’atteindre l’objectif de 1,62 trillion de rand (124 milliards de dollars) fixé dans le budget de février malgré la récession.

Ce contenu pourrait également vous intéresser