La Banque Nationale d’Angola (BNA) a exclu la possibilité de dévaluer la monnaie du pays, le kwanza, dans les prochains mois. Elle contredit ainsi les informations qui considéraient comme acquis ce scénario. D’après Valter Filipe da Silva, gouverneur de la BNA, il n’y a aucune raison de dévaluer la monnaie nationale dans les prochains mois.

Il a apporté ces éclaircissements la semaine dernière en marge de la 10e session ordinaire conjointe de la Commission économique et la Commission pour l’économie réelle du Conseil des ministres.

Au niveau interne, l’inflation enregistre une réduction et, par conséquent, le niveau général des prix a chuté et il n’est pas nécessaire de toucher aux instruments de politique monétaire, a-t-il affirmé.

D’après le gouverneur, la BNA a l’obligation à travers ses instruments, de protéger le pouvoir d’achat des familles angolaises, surtout les plus vulnérables. Alors pour soutenir l’augmentation de la production nationale, la BNA élevait l’allocation de devises à l’agriculture.

Ce contenu pourrait également vous intéresser