La croissance économique de la Zambie passera de 4,1% à 5% d’ici 2019, selon une prévision de la banque mondiale. L’institution de Bretton Woods dans son rapport publié jeudi 28 juin a indiqué que la croissance du pays connaîtra une certaine constance après avoir connu un ralentissement causé par des facteurs externes et internes.

Ces facteurs sont la baisse des prix des produits de base et le  déficit de la production d’électricité en 2015 et 2016.

Pour l’année 2017, la banque mondiale avait prévu un taux de croissance de 3,9%. Mais avec l’amélioration des principaux secteurs de croissance tels que l’agriculture, les mines et la fabrication, le pays pourrait voir son économie bondir de plus d’un 1% d’ici deux ans.

En revanche, la Banque mondiale a mis en garde contre les dettes importantes de la Zambie, conseillant au gouvernement de garder un niveau d’endettement durable. Selon l’Etat, la dette extérieure de la Zambie s’élevait à 7,2 milliards de dollars à la fin du mois de mai, contre 6,86 milliards de dollars à la fin de 2016.

Mais également, la Banque mondiale s’est déclarée préoccupée par le fait que le service de la dette, qui équivaut à 20% du revenu national, absorbe une partie importante des recettes de l’Etat, laissant moins de ressources pour les priorités de développement et la réduction de la pauvreté.

Pour rappel en 2015, l’économie zambienne a traversé une mauvaise passe, dont le point de départ a été une forte hausse des dépenses et un déficit budgétaire qui a plus que doublé en 2013. Sous l’effet du ralentissement de la demande de la Chine, les cours du cuivre étaient  tombés à leur plus bas niveau en plus de sept ans.

Cette situation a été exacerbée par la faiblesse de la production agricole et par l’aggravation de la pénurie d’électricité. La croissance de l’économie réelle était  tombée à son plus bas niveau en 15 ans.  La production de maïs avait diminué de 22 % en raison du manque de pluie, et les cours du cuivre avaient  chuté de 28 %.

 

 

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser