La compagnie pétrolière nationale du Nigéria a déclaré avoir convenu d’un accord tripartite avec la société d’énergie locale, First Exploration and Petroleum Development Company et la société internationale de services pétroliers, Schlumberger pour développer les champs Anyala et Madu.

Avec cet accord, ces champs qui se trouvent dans le Sud du Delta du Niger vont bénéficier d’un investissement de 700 millions de dollars, lit-on dans un communiqué de la  National Petroleum Corporation (NNPC), publié jeudi 29 juin.

Le Nigeria, membre de l’OPEP veut augmenter ses réserves de pétrole brut à 40 milliards de barils d’ici 2020, en hausse par rapport aux réserves actuelles de 37,2 milliards de barils.

En effet, « les champs produiront 50 000 barils de pétrole brut par jour et 120 millions de pieds cubes de gaz par jour d’ici le début de 2019 », a déclaré le porte-parole de NNPC, Ndu Ughamadu.