Prévu au début du mois de juillet 2017,  le lancement d’Orange Bank auprès du grand public va accuser du retard. 

L’opérateur français invoque des difficultés dans l’expérience client, ainsi orange bank compte poursuivre les tests avec les salariés d’Orange. Le groupe opte plutôt pour un lancement échelonné. Il s’agit désormais pour l’opérateur de peaufiner l’expérience client.

«Nous allons prendre le temps nécessaire, car nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir le moindre bug. », confirme Stéphane Richard, PDG de France Télécom.

Ce retard est étonnant car le projet Orange bank est piloté par André Coisne, ancien directeur général de Bforbank. Ce dernier s’appuie sur l’expertise de Groupama Banque mais aussi sur ses initiatives internes comme Orange Money, où les comptes bancaires sont rares ou Orange Finance en Pologne, un service bancaire complet et 100% mobile.

Il faut noter que la mise en orbite d’Orange Bank coûtera 100 millions d’euros à l’opérateur et les ambitions affichées sont fortes : 2 millions de clients dont 400.000 l’an prochain et 400 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser