Nairobi reporte de trois mois les premières expéditions de bruts. Le projet de loi visant à organiser le partage des recettes pétrolières fait l’objet de polémiques. L’annonce a été faite ce jeudi 29 juin par Charles Keter, ministre de l’énergie. 

En effet, le pétrole Kenyan n’a été découvert que récemment (2012) par la société Tullow Oil dans la région de Turkana au nord-ouest du pays. Le président Uhuru Kenyatta a refusé de signer le projet de loi portant à 10% la part des populations locales dans les revenus pétroliers. Kenyatta préconise 5% pour les populations locales, 20% pour les autorités du compté et 75% pour l’Etat.

En reportant le démarrage du projet de trois mois, donc après les élections d’aout prochain, le gouvernement compte miser sur un parlement plus «compréhensif » pour voter une loi qui respectera le plan initial de Nairobi.

Pour rappel, la société Tullow Oil a découvert en 2012 un important gisement pétrolier qui permettra d’ici 2021 l’exportation de 100.000 barils par jour. Le démarrage de la « phase pilote » du programme était prévu en juin 2017 avec l’expédition de 2000 b/j.