L’Agence française de développement (AFD) a signé jeudi 15 juin à Lomé, trois conventions de financement d’un montant total de 22 millions d’euros, soit 14,4 milliards de F CFA  avec le Togo.

Il s’agit, en effet, de subventions destinées à financer le Projet de renforcement des dispositifs de formation agricole et industrielle (à hauteur de 7 millions d’euros), et la deuxième phase du projet de renforcement du centre du réseau d’eau urbaine à Lomé, pour un peu moins de 15 millions d’euros. Le financement du premier projet fait suite à un premier projet de renforcement professionnel, informe-t-on. Il devra permettre, entre autres, d’améliorer l’offre de formation agricole et rurale et contribuer à la mise en place d’un dispositif pérenne de formation dans le secteur agricole.

Quant au projet de renforcement du réseau d’eau urbaine à Lomé, il vise, entre autres objectifs,  à renforcer la production et la distribution d’eau et l’amélioration de la qualité de service sur le Grand Lomé. Il devra, par ailleurs, augmenter les capacités de maintenance et d’exploitation des infrastructures de production et de distribution d’eau potable de la société togolaise des eaux.

A terme, le projet devra permettre l’accès à l’eau potable avec un volume produit pouvant atteindre 16.000m3/j (soit un accroissement de 15% de la production actuelle) et permettre aussi  d’alimenter jusqu’à environ 200.000 personnes dans la capitale et quelques zones périurbaines.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser