Une rumeur distillée vendredi soir dans les milieux d’affaires africains  faisait croire que le groupe NSIA était sur le point de prendre le contrôle de Coris Bank.  C’est une information ” fausse et sans fondement” rétorquent des sources proches de la banque  Burkinabée. Diffusé  à la veille d’un long week-end pour sans doute sémer le plus de confusion, ce bruit de marché  ne peut être dissocié du dossier d’introduction en bourse  de NSIA Banque.   Devenu le véritable marronnier de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), l’opération a pris du retard.  

L’introduction était annoncée à  la fin 2016 avant d’être décalée au début 2017 puis renvoyée sine die  à une date ultérieure. Interviendra-t-elle durant le deuxième semestre de 2017?  Mystère et boule de gomme.  L’IPO concerne, rappelons-le, quelque  10% des parts de l’Etat ivoirien détenues dans le capital de NSIA Banque, soit 2 millions d’actions qui seront cédées  à des structures publiques et au grand public  au prix de 9 000 FCFA le titre.  Un temps pressenti pour s’adjuger 5%, le Conseil Café Cacao, pris en ce moment dans des turbulences financières liées à la chute du cours de cacao,  honorera-t-il son engagement?

De l’avis des analystes, la réussite ou l’échec de toute introduction en Bourse repose sur la valorisation et le cours optimal capable de déclencher des dynamiques d’achat.    Or, comme le déclare notre confrère Ecodafrik, “le prix proposé pour l’action NSIA Bank est de  50% plus cher que l’action Coris Bank  qui présente des fondamentaux plus solides.   Le nominal de 5000 de Coris Bank International a été côté à 30 000 FCFA. NSIA propose le même nominal à 45 000 FCFA.  Trop cher?  C’est évidemment au  marché d’en juger.

Pour le moins, la rumeur de  cette prise de participation est susceptible de booster NSIA Banque.  En rachetant Coris Bank International, son bilan, sa marque et sa crédibilité, la banque de Jean Kacou Diagou ne peut que gagner en  valeur. Cela d’autant que,  au titre de l’exercice  2016,  Coris Bank International a encore renforcé ses fonds propres établis à 90 milliards de FCFA avec des réserves conséquentes.  Le total bilan de la banque a atteint 885 milliards, en croissance de 32%.

 

Pour rappel, en 2015, le  Groupe NSIA banque a cédé 20, 9% de son capital à la Banque nationale du Canada (BNC) et 5,4% au Fonds d’investissement Amethis finance, en remplacement de la société américaine Emerging capital partners (ECP) dans l’actionnariat du Groupe.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser