Le transfert d’argent via mobile money connait des jours sombres en Afrique centrale. Une  missive du 19 juin d’Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque Centrale (BEAC)  somme les banques d’arrêter toute opération de sortie de fonds de la zone CEMAC à travers le mobile money.

En effet, les opérateurs dont MTN Cameroun sont invités à « cesser toute opération de transfert de fonds à l’international dans le cadre des activités de monnaie électronique » sous peine de sanctions.

Le récent contentieux entre la BCEAO et Orange en Afrique de l’Ouest a apparemment mis la puce à l’oreille des dirigeants de la BEAC. Ces transactions seraient « non conformes à la réglementation » et ne fournissent aucune assurance dans la lutte contre « le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme », lit-on dans la circulaire.

Les opérateurs de téléphonie dans la zone CEMAC vont donc à partir de ce jour limiter les transactions de monnaie électronique à leurs pays d’implantation.

Ce contenu pourrait également vous intéresser