C’est le consortium de filiales africaines de la Société Générale (Société Générale Tchad, Cameroun, Congo, Maroc), qui accompagne le milliardaire marocain, Anas Sefrioui, dans la construction de sa nouvelle usine de ciment au Tchad.  

La nouvelle cimenterie a bénéficié d’un financement long terme du consortium Société Générale. CIMAF a besoin d’un investissement global de 23 milliards de francs CFA, soit 35 millions d’euros pour mener à bien ce projet.

L’accompagnement financier accordé à CIMAF est dirigé par la Société Générale Maroc qui en tant que banque Chef de File et Coordinateur Global, a mobilisé son expertise en structuration de financements de projets industriels cross-border ainsi que les synergies entres les filiales africaines du groupe au profit de CIMAF.

Inaugurée le 12 juin dernier, le CIMAF situé au nord de N’djamena, est doté d’une capacité de 500 mille tonnes par an (extensible à 1 million de tonnes) et est destiné à faire face à la demande croissante de ciment au Tchad. En outre, la cimenterie générera plus de 200 emplois directs et sera gérée par des salariés tchadiens formés par le groupe marocain.

Ce contenu pourrait également vous intéresser