Le Conseil d’administration du FMI vient d’approuver à l’intention du Gabon, une enveloppe de 642 millions de dollars destinée à la mise en œuvre de son programme économique triennal au titre de la Facilité élargie au crédit (FEC).

Dans une déclaration aux médias,  l’institution de Bretton Woods précise que 98,8 millions seront débloqués dans l’immédiat, soit 58,12 milliards de francs CFA.

Selon le FMI, cet important appui devrait servir à redresser l’économie, tout en élaborant des réponses aux questions les plus urgentes, notamment celle de la dette publique, de la balance des paiements et la capacité de gestion des opérations financière internationales.

Rappelons que depuis un certain temps, le pays est confronté à des difficultés surtout pour attirer les investisseurs. Une situation créée par la chute des cours mondiaux de pétrole, alors que les recettes publiques dépendent jusqu’à 50% de l’activité pétrolière.

Cette crise économique au Gabon a même poussé le gouvernement à revoir à la baisse ses prévisions budgétaires, trois fois de suite au cours des trois dernières années.

Avec une dette publique plafonnée à 61,2% du PIB en 2016 et un déficit estimé à 1,2 milliard de dollars, le Gabon, dont la croissance a enregistré un taux de 2,9% en 2016, a plus que jamais besoin de cette aide pour espérer pouvoir se relever d’ici trois ans.

 

A noter que le FMI n’a pas encore rendu publique les conditions accompagnant cette nouvelle ligne de crédit au bénéfice du Gabon.

Ce contenu pourrait également vous intéresser