La Commercial Bank of Africa (CBA), appartenant à la famille du président Kenyatta, serait intéressée par l’achat de la banque rwandaise Crane Bank Rwanda, filiale du groupe bancaire Ougandais du même nom.

L’acquisition de cette dernière sera l’occasion pour la banque familiale d’asseoir sa puissance en Afrique de l’Est, en rajoutant le Rwanda à la liste de pays où elle dispose d’une banque active.

La CBA, en passe de rajouter cette filiale du groupe bancaire déficitaire de l’ancien milliardaire Sudhir Ruparelia, est considérée comme l’une des plus grandes banques privées de l’Afrique de l’Est, présente au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie et bientôt au Rwanda.

Selon le magazine Forbes, les négociations seront bouclées au mois de septembre prochain en fonction du feu vert des autorités financières rwandaise, ougandaise et kényane dont la Banque nationale du Rwanda, la Banque d’Ouganda (BoU) et la Banque centrale du Kenya (CBK).

Selon un communiqué de la banque kényane, l’acquisition s’inscrit dans le cadre d’une volonté stratégique «d’étendre ses opérations commerciales existantes au Rwanda et de participer de manière significative au programme de croissance économique du pays en fournissant une gamme complète des services financiers ».

Par ailleurs, ce rachat intervient après une difficile période pour Crane Bank. En octobre de l’année dernière, la Banque centrale d’Ouganda a annoncé qu’elle avait pris en charge la gestion de Crane Bank, affirmant que son manque de capital représentait un risque systémique pour le système financier du pays. La Banque centrale l’a par la suite vendu à DFCU Bank. Le deal comprenait la filiale rwandaise de la banque.