Dans son plan stratégique2015-2019, la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) entend renforcer son leadership sur les questions environnementales et promouvoir le financement de projets dans le domaine de l’environnement et du climat. 

C’est ce que déclare Bassary Touré, vice président de la BOAD en marge d’une  journée d’information sur a a stratégie “Environnement et climat de la BOAD” organisée au siège de l’institution à Lomé, dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’environnement. Selon monsieur Touré, la banque commune aux huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine a pris conscience des défis environnementaux dans les politiques de développement. “L’UEMOA doit faire face à des phénomènes comme la dégradation des terres, des ressources en eaux, l’érosion des côtes  et  la déforestation”.

Autant de paramètres qui ont poussé la Banque Ouest-Africaine à intégrer la dimension environnement dans ses process dès 2003.  Accréditée auprès du Fonds d’adaptation aux changements climatiques, du Fnds pour l’Environnement Mondial et du Fonds vers pour le climat , la BOAD se veut à jour dans  ses procédures environnementales, sociales et climatiques, les réalisations, notamment au Togo, ainsi que les activités de finance climat. “Depuis sa création en 1973, la BOAD a financé 1.044 opérations pour près de 4.410 milliards de FCFA dans divers domaines, notamment le développement rural, l’industrie et les infrastructures de transports, de télécommunications et d’énergie”, a confié  Bassary Touré.