Le nouveau code minier d’Afrique du Sud prévoit des mesures draconiennes pour favoriser la reprise de l’économie par les noirs. Parmi ces reformes, la plus pétillante est l’augmentation à 30% du  seuil de l’actionnariat noir dans les sociétés minières. L’application du code est prévue pour courant 2018.

« L’objectif de cette mesure est de s’assurer que les recettes tirées des ressources naturelles du pays profitent à la majorité noire » explique le ministre des Mines, Mosebenzi Zwane.

Les autres dispositions phares de la charte sont entre autres, le versement de 1% du chiffre d’affaire annuel des entreprises minières aux communautés noires, et les directions doivent dorénavant être composé à 60% de noirs.

Les principales firmes concernées par le nouveau code « vont porter plainte » contre l’Etat arc-en-ciel, rapporte Financial Times. Parmi elles figurent, Anglo American dont l’action s’est écroulée de 7%, Randgold, South32 (-5%) et Glencore (-3%).

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser