Le groupe marocain Cimaf  vient de lancer l’exploitation de sa nouvelle cimenterie au Tchad. D’un coût total de 23 milliards de Fcfa (35 millions d’euros), l’unité dispose d’une capacité de production de 500.000 tonnes par an extensible à un million dans les années à venir.

Située à Lamadji, à la sortie Nord de la capitale N’Djamena, l‘usine va tout de suite employer 200 travailleurs tchadiens pour la phase d’exploitation.

Entièrement financé par le groupe marocain Ciment d’Afrique, CIMAF-Tchad est la deuxième unité de production de ciment du pays. La première, l’usine de Baoré, a été construite par des investisseurs chinois en 2012.

 

Le PDG du groupe Addoha – Cimaf, Anas Serfrioui, promet aux tchadiens du ciment de qualité.

Ce contenu pourrait également vous intéresser