Le gestionnaire africain des investissements dans l’infrastructure (AIIM), filiale du groupe Old Mutual d’Afrique du Sud, a annoncé avoir acquis une participation de 44% dans Albatros Energy Mali, selon un communiqué paru mardi 13 juin.

Le gestionnaire a soutenu que l’investissement qui a été exécuté grâce à son fonds AIIF3, permettra à Albatros Energy de construire, de posséder, d’exploiter et de transférer une centrale thermique de 90 mégawatts (MW) à Kayes, située dans l’ouest du Mali.

« Ce nouveau projet thermique passionnant, le premier IPP à se connecter au réseau national, fournira une source d’énergie durable très nécessaire permettant un accès accru à l’électricité pour les citoyens du Mali et permettant à l’industrie de croître », a déclaré Jurie Swart, PDG d’AIIM.

Le Mali figure parmi les 25 pays les plus pauvres du monde et seulement 25,6% de ses 17,6 millions de personnes ont accès à l’électricité, ce niveau tombant à 15% dans les zones rurales. La capacité de production d’électricité installée  dans le  pays s’élève à seulement 352 MW.

Le projet d’énergie thermique Greenfield d’Albatros Energy devrait créer suffisamment d’énergie pour environ 780 000 ménages. Les travaux  devrait commencer en juillet 2017 pour une durée de 16 mois. Une fois opérationnelle, l’énergie sera vendue à l’entreprise  nationale Énergie du Mali (EDM)  grâce à un contrat d’achat d’électricité de 20 ans.

Depuis 2000, AIIM investit dans le secteur de l’infrastructure en Afrique avec sept fonds africains d’infrastructure. AIIM gère actuellement des actifs de 1,9 milliard de dollars dans les secteurs de l’énergie, des télécommunications et des transports avec des opérations dans 11 pays d’Afrique. Le portefeuille de la société s’étend à l’énergie renouvelable et à l’énergie thermique avec une capacité de production combinée de plus de 2 250 MW.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser