L’Etat kenyan  offrira des garanties de 750 millions de dollars aux créanciers existants de Kenya Airways pour aider le transporteur aérien  lourdement endetté à obtenir un financement sécurisé auprès d’autres sources pour compléter  son recouvrement, a rapporté  un document publié par Reuters, mardi 6 juin.

Les garanties approuvées couvriront 525 millions de dollars envers la Banque américaine Exim et le reste auprès des établissements financiers  locaux. La compagnie aérienne, appartenant en partie à Air France KLM et au gouvernement kenyan, a eu du mal à rentrer dans ses comptes après  la chute du trafic touristique il y a quatre ans suite à une série d’attaques de militants islamistes basés en  Somalie.

Le plan de garantie de la dette actuelle sera soumis à l’approbation de l’Assemblée nationale, a déclaré le gouvernement. Les garanties seront  en échange de concessions matérielles dans le cadre de la restructuration financière qui permettra d’obtenir des fonds futurs pour l’entreprise. Cependant, le gouvernement ne fournira pas de liquidités supplémentaires.

La dette envers la banque américaine Exim est liée au financement de l’achat des avions Boeing. La compagnie  affirme que la restructuration financière impliquera la restructuration de la dette et l’injection  de capitaux supplémentaires. Reste à les trouver.

 

Ablaye Modou Ndiaye