Le yuan a atteint jeudi son plus haut niveau depuis près de sept mois face au dollar sur le marché des changes, un mouvement d’appréciation interprété comme un nouveau signe de la volonté de Pékin d’empêcher toute dépréciation supplémentaire et au contraire de faire remonter la devise.

La monnaie chinoise a franchi la barre des 6,80 pour un dollar pour la première fois depuis le 11 novembre, atteignant 6,7878 avant de céder du terrain pour finir la séance en Chine à 6,8060, en hausse de près de 0,2% par rapport à sa clôture de mercredi.

En début de journée, la Banque populaire de Chine (BPC) a fixé un cours de référence en hausse de 0,8% par rapport à la veille, ce qui correspond à la deuxième plus forte appréciation depuis l’abandon du lien fixe entre le yuan et le dollar américain en 2005.

Après avoir assuré pendant plusieurs mois la quasi-stabilité de la monnaie face au billet vert, Pékin a changé de stratégie, permettant au yuan de s’apprécier d’environ 1,2% depuis le 24 mai, jour de l’annonce par l’agence Moody’s de la dégradation de la note souveraine de la République populaire, une première depuis 1989.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser