Wacem, la cimenterie née des cendres de l’ancienne Cimao (Ciment d’Afrique de l’ouest), a obtenu cette semaine à Lomé, un prêt de 22,5 millions de dollars de la BIDC pour financer l’implantation d’une unité de production de clinker à Souguéta en Guinée.

« Le projet guinéen permettra d’offrir du ciment meilleur marché aux consommateurs de ce pays », a déclaré Prasad Motaparti, le directeur du groupe pour le Togo, qui souligne son « ambition » de se développer dans la région.

Le groupe opère déjà en RDC, au Madagascar et au Togo où il a été condamné, en octobre 2016, à verser 280 millions de F cfa aux familles des victimes d’un accident survenu en 2015 sur le site de sa cimenterie à Tabligbo, une ville minière située à 80 kilomètres au nord-est de la capitale. L’explosion d’un silo sur le site avait occasionné la mort de 6 ouvriers qui travaillaient sur la cuve à fuel de l’usine.