Des experts réunis en Ouganda, mercredi 31 mai 2017, ont appelé les gouvernements africains à respecter leurs engagements concernant les accords de Maputo. Accords qui prévoient un investissement de 10% du budget national dans l’agriculture.
Le Programme complet de développement de l’agriculture en Afrique (CAADP) adopté à Maputo en 2003 n’est respecté que par une poignée de pays. Agnes Kalibata, présidente de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et ancienne ministre rwandaise de l’agriculture, a expliqué que « les chiffres démontraient que les pays qui ont adopté et mis en œuvre le CAADP ont enregistré une croissance supérieure à 6% ».

Par ailleurs, les données de la BAD montrent que l’Afrique perd environ 35 milliards de dollars par an en importations de nourriture. Ce chiffre pourrait s’élever jusqu’à 110 milliards de dollars en 2025 si l’Afrique ne trouve pas de solution pour atteindre l’autosuffisance alimentaire.