Une nouvelle tranche de 3,5 millions d’euros sera restituée à Tunis selon un communiqué de la confédération helvétique datée du 26 mai 2017. “Le sort final de ces avoirs dépendra des procédures actuellement en cours en Tunisie” indique également le communiqué.

« Le 26 mai 2017, dans le cadre de l’exécution par le ministère public de la Confédération d’une demande d’entraide judiciaire de la Tunisie, la Suisse lui a fait remettre un nouveau montant d’environ 3,5 millions d’euros [3,91 million de dollars] », a fait savoir le Département fédéral des affaires étrangères de la Confédération Suisse, dans un communiqué.

« L’argent bloqué en Suisse en lien avec un proche de l’ancien président est transmis aux autorités tunisiennes avec l’accord de celui-ci », est-il également précisé dans ce communiqué.

Depuis la révolution du jasmin en 2011, la Tunisie court derrière l’argent du clan Ben Ali confié à des banques suisses et que certaines sources estimaient à 55 millions d’euros. Il aura fallu attendre mai 2016 pour qu’une première tranche de  227 000 euros soit débloquée au terme d’un véritable imbroglio judiciaire. 

La Suisse avait dès 2011 gelé les avoir du président déchu et de ses proches pendant 3 ans de façon préventive avant de le prolonger de 3 ans puis d’une année jusqu’à décembre 2017.

Ce contenu pourrait également vous intéresser