L’opérateur ferroviaire Camrail, filiale du français Bolloré, est le principal responsable de l’accident ferroviaire qui a tué 79 personnes en octobre dernier au Cameroun, montrent les conclusions d’une commission d’enquuête.

Cette enquête souligne notamment que le train de voyageurs circulait à une allure beaucoup trop élevée (96 km/h au lieu de 40 km/h sur le tronçon).

Bondé, le convoi a déraillé le 21 octobre à l’entrée de la gare d’Eséka alors qu’il effectuait la liaison entre Yaoundé et Douala.

Dans un communiqué, la présidence camerounaise a publié les résultats de l’enquête et ajouté que chef de l’Etat, Paul Biya, s’en était emparé et qu’il allait réexaminer la concession accordée à Camrail.

À noter que nombreuses associations de la société civile exigent la publication du rapport d’enquête, la liste totale des victimes et des clarifications sur le contrat de concession signé en 1999 entre l’Etat camerounais et la filiale de Bolloré.

Ce contenu pourrait également vous intéresser