Après avoir déposé sa demande d’adhésion au mois de janvier 2017, la Guinée équatoriale est devenue officiellement, jeudi 25 mai 2017, membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole(OPEP).

La Guinée équatoriale est le troisième producteur de pétrole en Afrique. Elle a bénéficié du soutien de l’Arabie saoudite, un pays ami et leader historique de l’organisation qui couvre 35 % de la production du pétrole pour rejoindre le cartel de l’or noir.

Avec cette adhésion, elle devient ainsi le sixième pays africain membre de l’OPEP, après la Libye, le Nigéria, l’Algérie, l’Angola et le Gabon.

La Guinée Equatoriale rejoint l’OPEP dans un contexte économique difficile marqué par une pénurie de carburant au mois de mars, une chute de 5,7% de la croissance économique  entres autres, une situation à laquelle, le cartel de l’OPEP n’a pas tenu finalement compte  .

Seulement, il faillait, pour le pays demandeur, se soumettre scrupuleusement à un dictat imposé par les membres de l’organisation : chaque pays membre doit baisser considérablement sa production. Pour la Guinée, la production quotidienne de pétrole qui était de 270 000 barils/jour devait passer à seulement 12 000 barils.