L’assemblée générale de BNP Paribas, mardi 23 mai 2017, restera dans les annales de l’institution. Dans l’ordre du jour, la transformation digitale. 

La banque va investir 3 milliards d’euros « pour amener l’ensemble de ses métiers au bon niveau de digitalisation » et faire face aux nouveaux entrants, a fait savoir la direction.

En contrepartie, cet effort doit permettre 2,7 milliards d’économies. Pour faire progresser les revenus, le directeur général de BNP Paribas, Jean-Laurent Bonnafé, souhaite « être plus en amont dans la relation avec le client » et « développer l’intelligence prédictive pour faire plus d’opérations et des services nouveaux ».

En termes chiffrés, BNP Paribas vise une croissance de ses revenus de 2,5 % par an, en moyenne, d’ici 2020 ainsi qu’un coefficient d’exploitation ramené de 66,8 % à 63 %, une rentabilité des fonds propres de 10 % et un ratio CET1 de 12 %.

Le taux de distribution a été augmenté, passant de 45 à 50 %. Certains observateurs avaient jugé ce ratio décevant. « Quand on distribue trop de dividendes, ça veut dire qu’on n’a pas assez d’idées pour investir. Ce n’est pas le cas pour BNP Paribas », a affirmé le directeur général.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser