Le groupe de télécommunications Orange a achevé le rebranding de l’opérateur libérien Cellcom, dont il a fait l’acquisition en avril 2016. Orange annonce ce jeudi le lancement officielle de ses activités sur un marché qui offre une bonne marge avec un taux de pénétration mobile relativement faible (70% de la population, 4,6 millions d’habitants).

Leader du secteur avec 1,6 million d’abonnés, la firme mise sur de nouveaux investissements afin de renforcer son emprise. Il s’agit de l’extension du réseau en vue d’accélérer le déploiement de large bande et étendre la couverture de la 4G à travers le pays et de l’amélioration de la qualité de l’Internet en fournissant l’accès aux réseaux câblés sous-marins internationaux du groupe.
« (…) nous développerons les e-recharge afin de réduire les contraintes du chargement des cartes à gratter, lancerons Orange Money, un nouveau service puissant pour stimuler les services bancaires mobiles dans le pays. Nous allons également présenter de nouvelles offres hautement compétitives ainsi que des smartphones à faible coût afin de stimuler l’inclusion numérique. D’ici 2020, nous avons l’intention de positionner Orange Liberia comme un véritable catalyseur de la digitalisation de la société libérienne », a en outre détaillé Mamadou Coulibaly, le directeur général d’Orange au Libéria.
C’est avril 2016 que Orange avait annoncé l’acquisition de l’opérateur libérien Cellcom via sa filiale ivoirienne. Le groupe étend ainsi son implantation en Afrique de l’ouest où le groupe opère dans neuf pays.