La Banque mondiale a accordé une nouvelle ligne de crédit au royaume chérifien. Ce prêt d’un montant de 350 millions de dollars vise à appuyer les banques marocaines à reconsidérer leurs offres dédiées aux petites et moyennes entreprises.

Il attendu de cette nouvelle ligne de crédit, de réorienter les banques vers le financement de PME et d’autres segments qui évoluent traditionnellement hors des radars.

Il s’agira aussi d’appuyer des réformes structurantes dans le secteur de l’intermédiation financière au Maroc. A terme, le prêt vise à faciliter l’accès des PME à de nouvelles sources de financement et à l’amélioration du cadre de supervision bancaire les régissant.

Ce prêt devrait également favoriser le développement du marché des capitaux en élargissant la gamme des instruments disponibles, tout en renforçant la protection des investisseurs locaux.

Ce second prêt se veut la suite logique du premier prêt de 300 millions de dollars accordé en avril 2014.

Selon la Banque mondiale, cette ligne de financement devrait épauler les autorités marocaines dans leurs efforts de création d’emplois et de hausse de revenus de la population.

Les experts de l’institution de Breton Woods  comptent également renforcer la supervision bancaire au vu de l’augmentation continue du volume de risque encouru par le secteur financier.