fullsizerenderCoris Bank International (CBI)  a réorganisé son management à la hauteur de la nouvelle dimension du groupe. Ainsi, le président Idrissa Nassa devient Président du conseil d’administration (PCA) laissant la direction générale de Coris Bank International Burkina Faso à Diakarya Ouattara, jusque-là directeur général adjoint du groupe.  

Ce réajustement stratégique acté lors des  dernières  assemblées  générales mixtes ordinaire et extraordinaire épouse les normes prudentielles des institutions cotées qui ont tendance à séparer la surveillance et le directoire pour renforcer le principe de la séparation des pouvoirs et de la contradiction dans la gouvernance.  Dans sa mue, la banque d’origine burkinabée a fait le choix de la promotion interne, de la persévérance et de la jeunesse.

Le nouveau directeur général, Diakarya Ouattara, est diplômé de  l’Institut Technique des Banques. Respecté par son engagement sans faille au service de CBI, il a intégré la banque en 2008, année de la refonte stratégique.  Dans le nouvel organigramme, M. Ouattara sera secondé par deux DGA. Il s’agit en l’occurrence de Mme Alice Kaboré, reconduite à son poste de DGA et Gisèle Gumedzoe, qui accède à cette fonction pour la première fois.

L’accession de ces deux femmes à des postes élevés sont le fruit de la méritocratie et l’expression de l’ouverture d’une banque portée sur l’égalité des chances.  A coup sûr, cette réorganisation bouscule l’idée reçue selon laquelle l’africain a une approche patrimoniale de son entreprise.

En réajustant le management à la hauteur des  défis posés par la transformation  d’une banque régionale en une multinationale, Idrissa Nassa  prouve son sens d’anticipation.


Source: Balguissa Sawadogo

Ecodafrik.com

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser