photo-sicogi-0009

Le gouvernement ivoirien a décidé d’accorder un abattement fiscal de 50% de l’impôt sur les bénéfices en faveur des « entreprises constituées pour exécuter un programme de construction de logements à caractère économique et social ». 

Le bénéfice de cet abattement fiscal est subordonné à la réalisation d’un programme de construction d’un minimum de 250 logements dans le District d’Abidjan, 25 logements pour les programmes en dehors du District d’Abidjan et 10 logements en zone rurale.

L’objectif de la mesure est « d’apporter une réponse appropriée et durable à la question du déficit de logement en Côte d’Ivoire », note le communiqué du conseil des ministres de ce mercredi 10 mai. En effet, la demande croissante de logement entraîne une surenchère des conditions de location, en particulier dans la ville d’Abidjan où l’on estime le déficit annuel à 50.000 logements.

En outre, cette exonération vise à donner un coup d’accélérateur au programme gouvernemental de logements sociaux, un projet à la traîne depuis son lancement en 2012. Initié avec un objectif de 150 000 logements à bâtir d’ici 2020, le programme n’a vu que la livraison d’un lot de 512 logements en décembre dernier. Les entreprises du secteur qui évoquaient des difficultés d’accès au financement ont donc de nouveaux arguments à faire valoir auprès des investisseurs pour relancer les nombreux chantiers entamés.

Ce contenu pourrait également vous intéresser