electricite-technicien-lht

La compagnie sud-africaine de production et de distribution d’électricité Eskom, pourrait réduire ses approvisionnements vers le Zimbabwe voisin d’ici la fin de ce mois si Harare ne parvient pas à payer ses factures, a annoncé lundi 8 mai le journal « Herald » du Zimbabwe.

Un tel mouvement pourrait provoquer plus de délestages dans ce pays, miné par des coupures de courant répandues dans une économie qui se battait déjà avec une crise de liquidité, mais qui espère une croissance plus rapide cette année après que les pluies ont stimulé la production végétale.

Le Zimbabwe importe 300 mégawatts par jour d’Eskom, mais il lui faut 603 millions de rand (44,5 millions de dollars), dont 119 millions de rand sont des arriérés de paiement, a rapporté le « Herald ». Les pénuries aiguës de monnaie étrangère ont vu le pays lutter pour payer les importations.

Le journal zimbabwéen a cité une lettre de la directrice générale par intérim d’Eskom, Matshela Koko, qui a déclaré que la société d’énergie ZESA du Zimbabwe  n’avait pas respecté le plan de paiement convenu.

Les importations du Zimbabwe d’Eskom sont soutenues par une garantie de 500 millions de rand délivrée par le gouvernement du président Robert Mugabe.

Ce contenu pourrait également vous intéresser