trumpAlors que s’ouvre une réunion cruciale sur le climat, lundi 8 mai à Bonn (Allemagne), un collectif de  38 groupes a exhorté le président américain Donald Trump à retirer les Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat.  Cette décision est “essentielle” pour protéger les producteurs d’énergie US, indique les organisations signataires d’une lettre adressée au chef de l’Etat américain

“Le  retrait complet de l’Accord de Paris est une partie essentielle de votre plan visant à protéger les producteurs d’énergie et les fabricants (…) non seulement pour les quatre années à venir, mais pour des décennies”, lit-on dans lettre portant notamment  les armoiries de “The competitive Enterprise Institute” et l'”Americain Energy Alliance”.

es voix représentées par le climato-sceptique, Scott Pruitt, patron de l’EPA, et le stratège en chef, Stephen Bannon, préconisent un retrait immédiat de l’accord, un accord pourtant jugé “historique” par l’administration Obama qui n’a pas lésiné sur les moyens pour arriver à son adoption le 12 décembre en 2015. D’autres voix incarnées par le chef de la diplomatie US et le conseiller Jared Kushner sont en faveur d’un engagement continu des Etats-Unis dans le cadre de cet accord.

Une réunion est prévue au cours de cette semaine entre les conseillers de la Maison-Blanche et des responsables de l’administration Trump pour prendre une décision définitive sur un retrait ou non des Etats-Unis de l’Accord. Ce groupe de collaborateurs du président américain, qui comprend notamment le secrétaire d’Etat Rex Tillerson, le secrétaire à l’Energie Rick Perry, le conseiller à la sécurité nationale McMaster et l’administrateur de l’Agence de protection de l’envronnement (EPA) Scott Pruitt, devrait prendre une décision définitive avant un sommet du G 7  prévu le 26 mai.

Ce contenu pourrait également vous intéresser