De notre envoyé spécial à Libreville, Youcef MAALLEMI

jean-reneNé le 1er janvier 1962 à Ndende, Jean René Nzamba est directeur du cabinet au ministère de l’agriculture. ce père d’une famille nombreuse est « engagé » depuis le mois de mai 1984 au ministère de l’agriculture de son pays, le Gabon. Acteur du mouvement positif que connaît le ministère depuis l’arrivée de M. Yves Fernand Manfoumbi, il a eu à occuper plusieurs fonctions.

Chercheur dans une autre vie. Chef de centre d’Agrogabon, expert et coordinateur à la FAO, Jean René Nzamba poursuit une carrière riche dans son domaine de prédilection : l’agriculture. L’actuel directeur du cabinet du ministère de l’agriculture et conseiller municipale la ville de Ntoum est un ancien membre actif de la société civile syndicaliste. Son positionnement peut se résumer en une seule expression : toujours aux côtés des agriculteurs.

Pour son ami, Hervé Omva Ovono, conseiller, expert en développement et coordinateur des programmes Ong Idrc Africa, il est un «homme rigoureux, honnête et travailleur». Son rôle à la tête du cabinet est essentiellement administratif. Le Ministre M. Yves Fernand Manfoumbi accorde une grande marge de manœuvre à son directeur du cabinet. Dans l’exercice de sa fonction, la gestion du temps et l’anticipation sont clés. Ses journées commencent tôt et finissent tard. «Il faut être suffisamment sûre de soi pour ne pas tanguer» ? Son expérience du travail en cabinet constitue un atout pour «Décoder».

Pour lui, le ministère de l’agriculture doit relever ses défis. Il en trouve partout et s’avère très organisé pour y faire face: il réussit d’ici de là même à libérer une journée entière pour partager son expérience avec des agriculteurs sur le terrain. Son travail marqué par la confiance du Ministre, Mr Jean René Nzamba, assure un fort leadership. La gestion de dossiers en direct permet de garder un contact avec la réalité de terrain du fonctionnement des services». Le quotidien de Jean René Nzamba s’avère particulièrement chargé. Dans cet environnement particulier, Jean René Nzamba concède qu’être passionné est nécessaire pour tenir. Une passion pour son travail, pour le contexte professionnel, pour le service des agriculteurs. Une passion portée par une conviction forte: une impérieuse nécessité « de s’intéresser aux autres, à ce qu’ils font et à ce qu’ils sont ». Telle est sa vision pour travailler.

Ce contenu pourrait également vous intéresser