ely-ould-mohamed-vall_1_0Ely Ould Mohamed Vall n’est plus.  L’homme fort des sécurocrates mauritaniens, patron des renseignements pendant plus de 20 ans, s’en est allé ce vendredi,  victime d’une crise cardiaque selon les premières  informations.

Le décès est survenu alors que l’ancien président de la transition (2005-2007)  était en brousse (Baadiya) pour passer un week-end en famille.  La disparition du tombeur de Maouiya Oulad Sid’Ahmed Taya, considéré comme l’architecte de la transition démocratique qui a vu l’avènement du premier président démocratiquement élu du pays,  intervient alors que la Mauritanie s’apprête à organiser un référendum crucial pour le mois de juillet 2017. Enjeu, changer le drapeau et l’hymne national.  Recalé une première fois par le Sénat, le texte fera l’objet d’une consultation directe en juillet prochain.

Pour l’opposition, le président Mohamed Abdel Aziz, cousin du disparu avec qui les relations étaient tumultueuses, caresserait le rêve d’un troisième mandat ou, à défaut,  d’un “indirect rule” à la Poutine-Medvedev.