taeymans-e1409134925148

Malgré une conjoncture économique défavorable en République démocratique du Congo, provoquée notamment par la baisse des cours des matières premières, Rawbank maintient son rythme de croissance et ses performances, apprend-on d’un communiqué de la banque.

En effet, la banque affiche des indicateurs au vert au terme de l’exercice 2016. La taille de son bilan s’établit à 1.314 milliards de francs congolais (1.095 millions de dollars), soit une progression de 31 % par rapport à 2015, supérieure à celle du secteur bancaire congolais dans son ensemble. Les dépôts de la clientèle s’établissent à 837,5 milliards de francs congolais (695,5 millions de dollars), alors que les opérations de crédits sont de 543,3 milliards de francs congolais (448,7 millions de dollars).

Par ailleurs, le produit net bancaire au 31 décembre 2016 connait également une hausse de 17 % par rapport à l’année précédente, pour se situer à 99,4 milliards de francs congolais (82 millions de dollars). Même élan, voire mieux pour le résultat courant qui se chiffre à 16,2 milliards (13,4 millions), soit une hausse de 26 %.

« Nous sommes très ambitieux pour le Congo dont le potentiel est immense, et ce malgré les incertitudes conjoncturelles, et nous sommes convaincus que l’activité bancaire est essentielle pour construire une économie plus inclusive au profit du plus grand nombre », commente Thierry Taeymans, le directeur général de Rawbank.

Créée en 2002 par le groupe Rawji, la banque aux 400.000 clients se positionne comme leader du marché bancaire congolais. Elle revendique un réseau de plus de 80 points de vente, dont 50 agences réparties sur toute l’étendue du territoire.