chase-bank-mama-ngina-street

Ils étaient 9 candidats en avril dernier à manifester leur intérêt pour reprendre Chase Bank, mise sous séquestre par la Banque centrale kenyane depuis plusieurs mois. Mais à l’état actuel, 3 autres candidats s’ajoutent à la liste, selon une communication de la banque centrale faite mardi 2 mai.

Douze candidats, y compris les banques locales et étrangères, ont exprimé leur intérêt à prendre part à la Chase Bank du Kenya.  Les requérants  sont composés de trois banques kenyanes, quatre établissements de crédit étrangers et d’autres parties.

«Les investisseurs inscrits à titre indicatif auront accès à des données confidentielles complètes qui leur permettront d’élaborer une proposition formelle de prise de participation», a déclaré la banque. Ils doivent soumettre des offres formelles avant le 9 juin prochain.

Chase Bank est entre les mains de la Kenya Deposit Insurance Corporation (KDIC), un organisme d’état qui protège les déposants en cas de défaillance de la banque. La banque centrale veut trouver un investisseur stratégique pour Chase Bank mais n’a pas précisé la part de taille qu’il vendra.