krisniArrivé aux commandes en octobre 2015, après que son prédécesseur se soit pris les pieds dans le tapis d’un emprunt obligataire jugé irrégulier, Mohamed Krisni n’aura pas eu le temps de déployer sa stratégie.

Le directeur général de laSociété commerciale de banque (SCB Cameroun), filiale d’Attijariwafa Bank, a été débarqué en douce, rattrapé par une affaire liée à sa gestion passée d’une des filiales subsahariennes  de la banque. Convoqué récemment  à Casablanca  par sa hiérarchie pour s’en expliquer, M. Krisni n’a pas pu apporter les explications convaincantes sur une affaire qui concerne le triangle Bamako-Casablanca -Paris.

Dès lors, son limogeage restait envisagé. Le nouveau remplaçant, Mohammed Mejbar le sait, il n’est pas évident de prendre la relève à deux banquiers congédiés en l’espace de deux ans.Présenté comme un « professionnel aguerri » du secteur bancaire, Mohammed Mejbar devra poursuivre le projet d’expansion de la banque au Cameroun, qui consiste à l’investissement dans différents secteurs : « l’énergie, l’immobilier et l’hôtellerie, de même que les chantiers routiers vont constituer les secteurs d’intérêts des prochaines années », dit la banque marocaine.

En  2015, le Produit net bancaire (PNB)  de la SCB a atteint 40,8 milliards de francs CFA, soit une hausse de 6 % par rapport à l’année précédente alors que le total de bilan était à 476 milliards de francs CFA.

Ce contenu pourrait également vous intéresser