screenshot_2017-04-28-12-51-59-1

Un fonds d’obligations vertes dédié aux marchés émergents, d’un montant de  2 milliards de dollars, vient d’être lancé par la Société Financière Internationale (SFI), membre du groupe de la Banque Mondiale  et le français Amundi.

Selon un communiqué de la BM publié jeudi 27 avril, le fonds vise à davantage développer les marchés locaux et à accroître les financements en faveur des projets d’investissement liés au réchauffement climatique. En sus, le fonds vise à être entièrement investi dans des obligations vertes dans les sept ans et être disponible pour les banques en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique latine, en Europe de l’Est et en Asie centrale.

Pour  Philippe Le Houérou, PDG de la SFI, le fonds obligataire vert réduira le risque pour le secteur privé et attirera de nouveaux investisseurs, en créant un marché où il n’y en a pas.

Pour financer ce projet, la SFI apportera jusqu’à 325 millions de dollars dans le nouveau fonds d’obligations ” Green Cornerstone”, qui investira dans des obligations vertes émises par les banques dans les pays en voie de développement. Pour sa part, Amundi lèvera le reste des 2 milliards de dollars auprès d’investisseurs institutionnels à travers le monde et “apportera son expertise dans la gestion des dettes émergentes”, lit-on dans le communiqué.