badea

La banque Arabe pour le Developpement Economique en Afrique (BADEA) a paraphé de nouveaux accords de prêts avec trois pays Africains. Il s’agit du Burkina Faso, de la République Unie de Tanzanie et de  la République du Liberia.

La signature de ces conventions a eu lieu en marge des assemblées annuelles du Groupe de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International qui se sont tenues à Washington du 18 au 23 avril 2017. 

L’accord de prêt avec la République Unie de Tanzanie concerne 10,50 millions de dollars  qui permettront au financement du projet de réhabilitation et d’extension de l’hôpital Mnazi Mmoja au Zanzibar. Ce prêt est remboursable sur une période de 30 ans, y compris un délai de grâce de 10 ans, avec un taux d’intérêt annuel de 1%.

Les 19 millions de dollars accordés au Burkina Faso vont contribuer au financement du projet de la Route “Ouahigouya–Djibo”. Ce prêt est remboursable sur une période de 30 ans, y compris un délai de grâce de 10 ans, avec un taux d’intérêt annuel de 1%. Le projet de la route s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale visant le désenclavement du pays.

En ce qui concerne le Liberia, les deux accords de prêt ont été signés entre la BADEA et la Banque libérienne de Développement et d’Investissement. Le premier d’un montant de 10 millions de dollars s’inscrit dans le cadre du programme d’appui au commerce extérieur de la BADEA et vise à financer les importations originaires de pays arabes alors que le deuxième, d’un montant de 5 millions de dollars, vise à contribuer au développement du secteur privé local.