michel-puchercos

Lafarge Africa a annoncé, lundi 24 avril, que son chiffre d’affaires du premier trimestre de 2017 a augmenté de 55%. Cependant, les ventes domestiques de ciment ont considérablement connu une hausse en raison des effets saisonniers. 

Le chiffre d’affaires de la société s’est élevé à 81,31 milliards de nairas (environ 259 millions de dollars), comparativement à 52,42 milliards de nairas enregistrés au même moment en 2016.

« Notre plan de redressement a continué à donner de bons résultats au premier trimestre de 2017, en dépit de l’environnement difficile au Nigeria et en Afrique du Sud », a déclaré Michel Puchercos, PDG de Lafarge Africa. « Au Nigéria, le volume domestique de ciment s’est amélioré de 6% par rapport au dernier trimestre, grâce à la saisonnalité, mais le marché a diminué par rapport à l’année dernière en raison de la récession qui a débuté au deuxième trimestre de 2016 », a-t-il déclaré.

Compte tenu de la forte croissance de pointe, Lafarge Africa a déclaré que le bénéfice après impôts s’élève à 5.16 milliards de nairas contre une perte après impôts de 1.87 milliards  de nairas un an plus tôt.

« En Afrique du Sud, les activités ont été affectées par des volumes plus faibles dans la division du ciment, malgré la hausse des prix par rapport à l’année dernière. La société continue de se concentrer sur l’optimisation des coûts, pour restaurer la rentabilité », renchérit  le PDG.