Les villes africaines se préparent à la COP 23 prévue en novembre 2017 à Bonn.

Lors d’un atelier tenu le 7 avril à Rabat, Jean Pierre Elong Mbassi, secrétaire général Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLUA) a évoqué trois points essentiels pour les collectivités locales.

Il s’agit d’abord d’un guichet spécifique Finance Climat pour les villes et territoires. Pour rappel, les pays industrialisés se sont engagés à verser 300 milliards de dollars dans le fonds vert Climat sur la période 2017-2019. Afin de prendre part à cette dynamique, les villes souhaitent aussi des programmes de renforcement de capacité pour éviter le flop des projets MDP (protocole de Kyoto) qui ont échappé à l’Afrique faute de compétences.

Last but not least, la CGLUA veut intégrer la gouvernance du fonds Vert et des autres fonds Climat.

Ce contenu pourrait également vous intéresser