Par Mariata DIENG 

fmi

Le Fonds monétaire international a publié mardi 18 avril ses prévisions pour l’économie mondiale en 2017. Il prévoit une légère hausse et relève ainsi à 3,5%, contre 3,4% auparavant.

En Afrique subsaharienne, le FMI table sur une croissance de 2,6%. Une bonne nouvelle pour le continent alors que son PIB n’a augmenté que de 1,4% l’année dernière. Sa plus faible croissance depuis 6 ans. Les perspectives s’améliorent donc, grâce notamment à une légère reprise dans les pays moteurs du continent.

Afrique du Sud, Nigeria, Angola, les trois premières économies d’Afrique subsaharienne reprendront des couleurs cette année. Le Nigeria devrait sortir de la récession grâce à une meilleure production de pétrole et une reprise du secteur agricole. L’Angola, quant à lui, pourra compter sur la diversification amorcée de son économie.

Les deux premiers producteurs de pétrole du continent ont souffert de la chute des cours de l’or noir, dont le Nigeria par exemple tire les deux tiers de ses revenus. Son économie a reculé d’1,6% l’année dernière, alors que celle de l’Angola a stagné.

L’Afrique du Sud, quant à elle, bénéficiera du rebond des prix des matières premières, et surtout de la fin de la sécheresse.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser