une-alassane-ouattara

Le président ivoirien Alassane Ouattara a pris les devants ce lundi, à la faveur de la session extraordinaire des chefs d’Etats de l’UEMOA, pour prendre la défense du Franc CFA alors que enfle le débat, dans certains milieux intellectuels, sur l’opportunité de maintenir une monnaie arrimée à l’euro qui est jugée non compétitive et appauvrissante par ses détracteurs. 

« A l’issue de nos entretiens avec les chefs d’Etat, nous avons constaté que notre monnaie se porte bien », a avancé le président ivoirien. «La zone UEMOA, poursuit-il, a des réserves de change qui représentent plus de 5 mois d’importation alors qu’en général la règle retenue dans le monde entier est de 3 mois d’importation», qualifiant de «fallacieuses» les informations qui remettent en cause « la solidité et donc la pérennité de notre monnaie ».

« La zone est bien gérée, les ressources en devises sont importantes, les politiques macro-économiques sont bien tenues, la croissance économique est forte, …, le taux d’inflation est maîtrisée (…) » a égrené Alassane Ouattara.

Le Franc CFA a encore de beaux jours devant lui et ses opposants n’ont plus qu’à se retrousser un peu plus les manches.