signature-convention-bf-afd

La Caisse de Dépôt et de Consignation de la France (CDC) et l’Agence Française de Developpement (AFD) ont annoncé la mise sur pied d’un véhicule d’investissement commun d’un montant de 600 millions d’euros destiné à financer les infrastructures en Afrique.

L’annonce de ce fonds a eu lieu, mardi 4 avril 2017, à Ouagadougou en marge de l’inauguration de la première Caisse des Dépôts du Burkina Faso en présence de Pierre-René Lemas de la CDC, et Rémy Rioux de l’Agence française de développement (AFD).

Les deux Institutions françaises comptent concrétiser l’un des principaux engagements de leur « charte d’alliance stratégique » qui a été signée en fin 2016.

La Caisse des Dépôts s’est engagée à apporter 500 millions d’euros dans ce véhicule d’investissement qui, « devrait être opérationnel dès cette année, après sa validation formelle par les instances de décision des deux institutions.

Avec des investissements moyens compris entre 15 et 50 millions d’euros et réalisés en minoritaire, l’AFD et la CDC espèrent par effet levier susciter jusqu’à 6 milliards d’euros d’investissements. Et ce dans des domaines aussi vastes que l’énergie, les transports, les télécommunications, les infrastructures numériques, ou encore, entre autres, la santé et l’éducation.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser